Aller au contenu

HOSPICE COMMUNAL (rue de l’)

Gemeentelijk Godshuisstraat - Kwaede straet (jusque 1874) ; chemin n° 13 (pie.) (ACV) ; Hospice (rue de l’) (jusque 1915)

En 1836, on trouve straete van Boitsfort naar Auderghem. Les PV du Collège de 1847 mentionnent la Kwaede straat. Le Conseil communal du 10 novembre 1855 décide d’améliorer le chemin n° 13 dit Kwaede straet. Le Conseil communal du 13 mai 1873 décide la continuation du pavage de la Kwaade straat. Le Conseil communal du 10 octobre 1874 décide que la Kwaede straet portera désormais le nom de rue de l’Hospice. Décisions relatives aux alignements : Conseil communal du 23 novembre 1880 ; Arrêté royal du 3 août 1885 pour la partie entre la rue des Trois Tilleuls et l’avenue de la Fauconnerie ; Conseil communal du 6 février 1923 ; Arrêté royal du 20 novembre 1923 pour la partie entre l’avenue de la Fauconnerie et la rue de la Herse. En mai 1885, le Collège mentionne la rue de l’Hospice (chemin n° 13 de l’Atlas des chemins vicinaux). Les PV du Collège mentionnent la décision de paver la rue de l’Hospice le 17 juillet 1902. Le Collège du 22 octobre 1915 décide de renommer la rue de l’Hospice rue de l’Hospice communal.

Extrémités : Wiener (place Léopold) – Geai (avenue du)

Suite aux épidémies de choléra de 1832, 1849, 1857 et 1866, le Conseil communal du 14 août 1868 décide de construire un puits avec pompe à la Kwaede straet. Le Conseil communal du 21 octobre 1873 accorde à la Commission des Hospices l’autorisation d’acquérir de Mr. Le Hardy de Beaulieu un terrain de 8 a 86 ca 8 ma situé rue Kwaede straet section E n° 103 du plan cadastral pour une somme de 2 660 fr à l’effet d’y ériger un hospice. Le devis pour la construction de l’hospice, terrain compris, est de 17 010 fr. Les PV du Conseil communal de 1876 mentionnent des travaux d’assainissement des terrains à l’entrée de la rue de l’Hospice. En 1893, le Collège décide de construire un puits avec pompe publique rue de l’Hospice en face de la rue Verte. Le 14 janvier 1896, le Collège discute du solde des travaux à payer pour la construction d’égouts rue de l’Hospice. Le Collège du 3 mars 1899 décide du repavage de la rue de l’Hospice de la rue des Champs à la rue de la Herse. Le Conseil communal du 30 novembre 1928 décide du principe d’élargissement, de pavage et de remblai de la rue de l’Hospice communal entre l’avenue de la Fauconnerie et l’avenue du Geai. Le Conseil communal du 7 mai 1929 décide de l’acquisition des maisons sises n° 203 et 207, inhabitées et vétustes, pour réaliser un nouvel alignement. Le Collège du 29 janvier 1937 autorise MM. Antoine Maeck et Élie Van Pévenage à installer rue de l’Hospice communal n° 110-112 une salle pour représentations cinématographiques. Un PV du Collège de décembre 1939 mentionne que l’immeuble du n° 209 de la rue appartient à la Commune et est délabré. On parle de l’abattre.

Références

Histoire des quartiers – Les abords de la rue de l’Hospice à Boitsfort

Consulter

Histoire des quartiers – Les abords de la rue de l’Hospice à Boitsfort

Histoire des quartiers – Le quartier du boulevard du Souverain

Consulter

Histoire des quartiers – Le quartier du boulevard du Souverain

Chroniques de W-B, a.s. N° 08avril 1997

– Editorial

– Le château Charle-Albert

– En 1867, Frédéric Depage dote W-B de sa Maison Communale

– Un peu d’histoire locale

– La Barbue, le Barbu de Watermael

– Au Repos des Chasseurs

– Classements à W-B

– Document (Comité de Secours et d’alimentation)

– La rue de l’Hospice sans hospice

Consulter

Chroniques de W-B, a.s. N° 08

Chroniques de W-B, a.s. N° 09septembre 1997

– Editorial

– Document (Grand Carrousel)

– Gendarmerie et gardes à Watermael-Boitsfort

– L’usine d’incinération d’immondices de Watermael-Boitsfort

– Miraval et le Congo

– Albert Roosenboom à Watermael-Boitsfort

Consulter

Chroniques de W-B, a.s. N° 09

Chroniques de W-B, n.s. N° 10janvier 2010

– Éditorial

– Témoignage de Viviane et Émile Caron

– Réponse à notre jeu-concours

– La chapelle funéraire d’Anna de Meeûs à Watermael

– La pharmacie Tramasure au 57 de la rue de l’Élan

– La ferme Tercoigne et les étapes de la modernité

Consulter

Chroniques de W-B, n.s. N° 10

Chroniques de W-B, n.s. N° 31juin 2015

– Éditorial

– Antoine Depage un petit Boitsfortois devenu un grand Belge. Partie 2 : Sa carrière

– Une famille boitsfortoise sur les routes en 1940

– Petite histoire de l’Oncle Pierre, résistant bruxellois recherché par la Gestapo

– Souvenirs de guerre 1940/45 d’un fonctionnaire communal

– Paul Brien, un citoyen boitsfortois remarquable

– Un colloque sur le patrimoine

Consulter

Chroniques de W-B, n.s. N° 31

Chroniques de W-B, n.s. N° 50mars 2020

– Editorial

– Ouvriers et logements ouvriers à W-B à la fin du XIXème siècle

– La protection contre l’incendie à Watermael-Boitsfort des origines à 1939 (3ème partie)

– Les racines “wafortoises” de la Zinneke Parade

Consulter

Chroniques de W-B, n.s. N° 50

Chroniques de W-B, n.s. N° 59juin 2022

– Editorial

– Les équipements sanitaires et sociaux dans la première moitié du XXème siècle

– La Halte de la Forêt de Soignes

– Un tour d’horizon depuis le dernier étage du Fer à Cheval

– Watermael-Boitsfort au temps des villas (2)

Consulter

Chroniques de W-B, n.s. N° 59

Auteur de la fiche

H. Ceuppens, W. Delhaye, J.P. Huts, Ch. Vandermotten, Ph. Smeulders†