Aller au contenu

DEUX MONTAGNES (avenue des, drève des)

Twee Bergenlaan (dreef) - Chemin n° 27 (pie.) (ACV)

Il s’agit d’un chemin très ancien. Il se dénomme aujourd’hui avenue des Deux Montagnes du chemin des Silex au chemin de fer et drève au-delà de celui-ci, dans son parcours forestier. Sur l’Atlas des chemins vicinaux l’avenue des Deux Montagnes était une partie du chemin n° 27, tout comme la partie haute de l’actuel chemin des Silex. Ce chemin n° 27 se prolongeait ensuite vers le sud, en suivant à peu près l’actuel tracé du chemin de fer, pour faire ensuite un coude (actuel chemin de la Forêt de Soignes) pour rejoindre la chaussée de La Hulpe.

Extrémités : chemin des Silex – Petite drève de Groenendaal (sur le territoire d’Uccle)

L’avenue des Deux Montagnes longe la propriété Tournay-Solvay, en particulier le potager. De part et d’autre du chemin de fer, on a trouvé le long du chemin des vestiges d’une station néolithique de la civilisation du Michelsberg (vases tupuliformes, haches polies, couteaux, grattoirs, meules en grès, etc., conservés au Musée du Cinquantenaire) et environ au même endroit, un atelier sidérurgique de l’âge du fer. Les fouilles ont été faites par A. et G. Vincent vers 1900, le baron de Loë et E. Rahir en 1924, J. Hubert en 1969-70. En particulier, l’éperon situé sur le promontoire entre les vallons du Vuylbeek et des Enfants noyés était fortifié. Sur le versant descendant depuis l’avenue vers le Vuylbeek et aussi transversalement à l’avenue, on peut encore distinguer les replats et les levées de terre correspondant à une triple enceinte. A l’angle du Chemin des Tumuli, on observe trois buttes de terre dont l’origine est incertaine. A l’emplacement du tunnel sous le chemin de fer, se trouvait jadis un passage à niveau. Une voie de garage parallèle au chemin, de fer et dotée d’un quai en cendrées était implantée à cet endroit sur le versant nord de la drève. Il permettait le transfert du bois abattu dans la forêt et qui était acheminé par un petit chemin de fer à voie étroite qui longeait la drève des Deux Montagnes avant de s’enfoncer dans la forêt pour rejoindre la Petite Espinette.

Références

Chroniques de W-B, n.s. N° 34 – Le Patrimoine à Watermael-Boitsfortmars 2016

Patrimoine de Watermael-Boitsfort – Actes du colloque 12 septembre 2015

– Introduction

– Protection du patrimoine et aménagement du territoire

– Le patrimoine architectural boitsfortois : un regard extérieur

– Le patrimoine archéologique de Watermael-Boitsfort

– Kaléidoscope. Un foisonnement d’initiatives et d’actions forment la base d’une politique culturelle à Watermael-Boitsfort

– Pourquoi et comment protéger le patrimoine ? Conclusions du colloque

Consulter

Chroniques de W-B, n.s. N° 34 – Le Patrimoine à Watermael-Boitsfort

Chroniques de W-B, n.s. N° 60septembre 2022

– Éditorial

– Le site néolithique Michelsberg à la drève des Deux Montagnes à Boitsfort (1)

– Un tour d’horizon depuis le dernier étage du Fer-à-Cheval (2)

– Une arcade et un pont… toute une histoire !

– Les débuts de l’enseignement communal à Watermael-Boitsfort (1)

Consulter

Chroniques de W-B, n.s. N° 60

Chroniques de W-B, n.s. N° 61décembre 2022

– Éditorial

– Les débuts de l’enseignement communal à Watermael-Boitsfort (2)

– Le site néolithique Michelsberg à la drève des Deux Montagnes à Boitsfort (2)

– Zinner, Rowies, Loupoigne, Rouppe : 4 vies qui se sont croisées à Boitsfort (1)

– Hisciwab est sur Facebook

Consulter

Chroniques de W-B, n.s. N° 61

Auteur de la fiche

H. Ceuppens, W. Delhaye, Ph. Smeulders†, J.P. Huts, Ch. Vandermotten